Le Blog de l'ADMD - Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité

Témoignage


Cette lettre pour témoigner de mon indignation sur l’application de la loi dite « loi Leonetti ».
Ma sœur, mon aînée de 13 ans, diagnostiquée « Alzheimer » depuis 1996, a vécu sous mon toit pendant plus de 10 ans. J’ai essayé de lui rendre la vie la plus douce possible en m’adaptant à l’évolution de sa maladie avec des aides extérieures de plus en plus importantes.
Est arrivé le jour où mes limites physiques, psychologiques et financières m’ont contrainte à placer ma sœur en EHPAD. Structures non adaptées, les « unités protégées » mêlent les patients désorientés et déments avec ceux en fin de vie. Ce n’est souhaitable ni pour les uns, ni pour les autres. Mais là n’est pas l’objet de cette lettre.
Ma sœur est arrivée à un point de non-retour : incontinence, nourriture mixée, perte de la reconnaissance de la marche et de la parole. Hurlement lors des transferts et des soins sur les escarres…
J’ai demandé au généraliste, son médecin référent, s’il accepterait de mettre en place les soins palliatifs en accord avec la loi Leonetti. Je ne souhaitais rien que la loi mais toute la loi Leonetti.
Là, je me suis heurtée à l’obscurantisme du corps médical : médecin traitant, médecin coordinateur de l’EHPAD, même l’équipe des soins palliatifs à domicile que j’ai sollicitée afin que le généraliste ne soit pas seul dans la prise de décision. Le généraliste frileux sur les calmants, le médecin coordonnateur voyait dans les cris, des cris de vie. Quant à l’équipe des soins palliatifs, il n’y avait pas d’acharnement puisque la « malade » n’était branchée sur aucune machine et qu’elle arrivait à déglutir les aliments mixés introduits dans sa bouche comme on gave les oies. Que dire des lavements mal supportés car non compris et des douleurs dues aux escarres…
Rédigé le Jeudi 18 Décembre 2014 à 14:50 | Commentaires (0)

Selon le baromètre Ifop-Paris Match, 88% des Français sont favorables à l'autorisation de l'euthanasie active pour les personnes en fin de vie qui en feraient la demande.


Fin de vie : euthanasie active : 88% des Français favorables - Paris Match
LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR LE SITE DE PARIS MATCH EN CLIQUANT ICI.

Extrait : Le soutien des Français envers l'euthanasie active se maintient à un niveau élevé, selon le baromètre Ifop-Paris Match. En tout, 88% des personnes interrogées répondent «oui, plutôt» ou «oui, tout à fait» lorsqu'on leur demande si le président de la République François Hollande doit honorer la promesse 21 de ses «60 engagements» de campagne. Il s'agissait alors d'«introduire la possibilité de bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité, dans des conditions précises et strictes». L'Ifop, dans sa question, mentionne spécifiquement «l'euthanasie active».
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 18:44 | Commentaires (0)

Invité : rencontre avec Claude Van de Velde, déléguée de l'ADMD pour les Yvelines, elle revient sur le rapport sur la fin de vie des députés Alain CLAEYS (PS) et Jean LEONETTI (UMP)
Compte Twitter : @Claude_VdV


Mme Claude Van de Velde, déléguée pour les Yvelines
Maison des Associations - ADMD
3, rue de la République
78100 Saint-Germain-en-Laye
Tél : 06 26 14 66 16
Courriel : admd78@admd.net
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 18:43 | Commentaires (0)

Compte Twitter : @ADMD971


Mme Annie BABU, déléguée pour la Guadeloupe
Allée vanille
21, domaine de Nogent
97115 Sainte-Rose
Tél : 05 90 20 77 06
Courriel : admd.guadeloupe@admd.net
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 18:28 | Commentaires (0)

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus.


Dessin ADMD - François Hollande enterre son engagement 21 sur le droit de mourir dans la dignité
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 18:24 | Commentaires (0)

Colette Prochasson, déléguée départementale de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), a animé hier une réunion-débat à Chalon en présence d’une vingtaine de personnes.
Compte Twitter : @ADMD71


Colette Prochasson, déléguée pour la Saône-et-Loire : «Il faut que les directives anticipées soient respectées» - JSL
LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR LE SITE DU JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE EN CLIQUANT ICI

Extrait : Le président Hollande a annoncé des avancées par rapport à la loi Léonetti de 2005 mais refuse l’euthanasie alors qu’en 2012, il avait promis « une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ». C’est le point 21 de ses 60 engagements pour la France. N’êtes-vous pas déçue ?

Les lois, les députés, les présidents de la République passent mais rien ne change malheureusement. Sa déclaration de 2012 était ambiguë et il n’avait pas vraiment pris possession afin de mettre le malade au centre du projet de loi. La loi Léonetti ne suffit pas.

Que souhaiteriez-vous en priorité ?

Le modèle belge. À défaut, il faut absolument améliorer l’accessibilité aux soins palliatifs. À l’heure actuelle, seulement 20 % des malades en bénéficient, les 80 % restant meurent dans des conditions épouvantables. Il faut aussi que les directives anticipées (testament médical) soient strictement suivies et non pas que consultatives. Seulement 2 % des Français savent que cela existe et en plus, ces directives doivent être renouvelées tous les trois ans. Rien que cette semaine, deux personnes m’ont contacté car leur proche avait oublié de les renouveler et leur volonté ne serait pas respectée.

Mme Colette Prochasson, déléguée pour la Saône-et-Loire
Les Chenelieres
71960 Bussieres
Tél : 06 79 29 87 72
Courriel : admd71@admd.net
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 18:05 | Commentaires (1)

Nous avons fait un rassemblement improvisé devant la préfecture pour exprimer notre colère après les annonces de Jean Leonetti sur la fin de vie, non à loi Leonetti de gauche !


Rassemblement de militants de l'ADMD de la Mayenne pour exprimer notre opposition aux annonces sur la fin de vie

er_14_12_14__2_.jpeg Article de L'Est-Républicain  (3.23 Mo)

Cliquer sur la pièce jointe en JPG pour lire l'article de l'Est-Républicain relatant ce rassemblement.

M. Jean-Claude Couturier, délégué pour la Moselle
69, rue Vayringue
54000 Nancy
Tél : 03 83 32 01 27 / 06 36 55 31 44
Courriel : admd54@admd.net
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 15:50 | Commentaires (0)

Témoignage


Je suis adhérent de l’ADMD et soutient avec force vos actions. Si je permets de vous écrire, c’est parce que j’ai perdu mon compagnon l’année dernière d’un cancer du poumon. La dernière semaine de sa vie, il a été hospitalisé dans le service de soins palliatif de l’hôpital de Puteaux, où tout le personnel a été à son écoute, je dirai même à son service, ils ont respecté ses dernières volontés. Il avait pris soin de les écrire lorsque le diagnostic est tombé, six mois auparavant, j’étais sa personne de confiance.
Je pouvais aller et venir à n’importe quelle heure du jour et de la nuit dans ce service, j’avais un bip pour accéder au parking de l’hôpital. Dans ce service, il y avait aussi un studio pour que les personnes éloignées puissent rester. Tout est organisé pour le bien être du malade et des familles.
Il n’est pas mort de faim, ni de soif. Le matin de sa mort, et sur sa demande, il a été « endormi » vers 8 h du matin, il est décédé à 16 h. J’ai pour ma part bénéficier d’un soutien psychologique avant et après son décès.
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 15:50 | Commentaires (0)

Manifestation devant la préfecture de Charleville-Mézières le 12 décembre 2014. Non à une loi Leonetti de gauche !



Rassemblement de militants de l'ADMD des Ardennes pour exprimer notre refus à la proposition de loi de Jean Leonetti
Mme Mireille Griselhouber, déléguée pour les Ardennes
18, rue Victor-Hugo
08120 Bogny-sur-Meuse
Tél : 03 24 32 11 71
Courriel : admd08@admd.net
Rédigé le Mercredi 17 Décembre 2014 à 09:45 | Commentaires (0)

Dans un rapport remis vendredi à François Hollande, les députés Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS) préconisent de nouvelles démarches pour une "fin de vie apaisée", sans toutefois autoriser le suicide assisté. Insuffisant pour Nathalie Debernardi, dont la mari est mort de la maladie de Charcot. Elle a souhaité adresser cette tribune à Jean Leonetti.


Rapport sur la fin de vie : Monsieur Leonetti, ouvrez les yeux, votre loi est inhumaine - Le Plus Nouvel Obs
LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ SUR LE SITE DU NOUVEL OBS EN CLIQUANT ICI.

Extrait : Monsieur le député,

Je vous écris cette lettre ouverte après la mort de Michel Debernardi, mon mari. Médecin, se sachant condamné par la maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique, il a voulu recourir à une mort choisie qui lui a été refusée.

Face aux critiques, vous proclamez dans les médias le bien fondé de votre loi de 2005 que vous jugez simplement mal connue ou mal appliquée. Cependant, vous avez été mandaté par le Premier ministre pour modifier votre loi et proposer un nouveau texte sur la fin de vie qui d’ores et déjà promet d’être trop consensuel.
Mettre en place un accompagnement en plus des soins

Quand les sondages Ifop témoignent que 96% des Français, toutes opinions politiques confondues, sont favorables à l’aide active à mourir, vous invoquez des "résonances éthiques si larges, et des conséquences sociales et médicales tellement lourdes".

Vous parlez de l’urgence de l’augmentation du nombre de lits en unité de soins palliatifs pour que toute personne en fin de vie puisse avoir accès à des soins de confort. Certes, des besoins doivent être couverts, mais il convient d’abord de sortir d’une logique qui disjoint curatif et palliatif et de mettre en place des moyens d’accompagnement en plus des soins.
Face à des témoignages de maladie et de mort, vous parlez de vos "réflexions sur un sujet complexe et douloureux".
Rédigé le Mardi 16 Décembre 2014 à 20:24 | Commentaires (0)

Marie-Françoise Fauvel, déléguée pour la Seine-Maritime, a rencontré le 15 décembre Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale ; les organisateurs de la manifestation l’ont laissé s’exprimer sur le combat de l’ADMD et Claude Bartolone dans sa dédicace du Livre “Je ne me taira plus” a écrit : "Pour Marie-Françoise, militante de l’Egalité jusqu’au dernier jour”.
Dans son livre, de la page 226 à 228, il parle des réformes sociétales en intégrant le droit de mourir dans la dignité.


Marie-Françoise Fauvel et Claude Bartolone
Marie-Françoise Fauvel et Claude Bartolone
Le texte de l'intervention de la déléguée pour la Seine-Maritime :

Mesdames, Messieurs,
Je me pose une question simple : Pourquoi vouloir faire autrement que nos voisins européens qui font les choses très bien ? L’illégal d’hier est la loi d’aujourd’hui !
Que de temps perdu : mission Sicard, rapport Leonetti et re-rapport Leonetti. Nous n’avons toujours pas compris pourquoi confier à Monsieur Leonetti une étude alors que c’est lui qui a déjà fourni le 1er rapport ?
Il faut aussi se poser la question : Pourquoi tant de personnes partent en Suisse ? Alors là, nous abordons la question de l’Égalité ? Un des trois principes de la République. Si vous avez les moyens financiers, vous pouvez organiser votre voyage, sinon et bien vous restez entre les mains du corps médical français.
Rédigé le Mardi 16 Décembre 2014 à 13:52 | Commentaires (0)

Depuis que la Maison des usagers du CHRU de Brest existe et que l’ADMD 29 y tient des permanences. Nous participons aussi, tous les ans en décembre, au forum des associations de santé, alternativement sur le site de l’Hôpital Morvan ou celui de la Cavale blanche, où nous tenons un stand de l’ADMD.


Le 12 décembre 2014, la délégation de l'ADMD pour le Finistère s'est mobilisée à la Faculté de médecine de Brest
Cette année, le programme de la journée était plus ambitieux : L'EREB (Espace de Réflexion Éthique de Bretagne), dirigé par le professeur Boles, organisait, à la Faculté de médecine de Brest cette fois, conjointement avec le CHRU, une journée entière sur le thème « Accueil et éthique : les établissements de santé à l'écoute de leurs usagers ».

Les responsables et bénévoles de l’ADMD 29 se sont mobilisés de 8 h 30 à 18 h pour cette journée très riche sur tous les plans : nous nous sommes partagé la tâche pour être sur tous les fronts, pour alterner entre la présence aux communications du séminaire scientifique qui se déroulait dans l’amphithéâtre voisin et les échanges directs sur le stand ; nous avons rencontré beaucoup d’adhérents, prévenus par courriel, des responsables d’autres associations (dont la Ligue contre le Cancer), M. Jaouen, vice-président du CISS Bretagne, mais aussi un public plus large en quête de renseignements et de documentation, certains prenant plusieurs bulletins d’adhésion.
Rédigé le Mardi 16 Décembre 2014 à 13:50 | Commentaires (0)

Nous étions, le 12 décembre, une douzaine devant la Préfecture de Marseille.


Rassemblement de militants de l'ADMD des Bouches-du-Rhône pour refuser une loi Leonetti de gauche
Résumé de l’opération devant la préfecture :
"Nous accrochons la banderole de l'ADMD, quelques affichettes et installons le micro.
Pendant ce temps, deux adhérents vont à la Préfecture avertir de notre présence. Ils reviennent avec une grande enveloppe à l'intention de Monsieur le Préfet.
Notre intervention a duré 5 mn...C'était le résumé de l'audition du président de l'ADMD par la commission Claeys-Leonetti...
Applaudissements.
Nous avons glissé le document entier dans l'enveloppe et collé un macaron de l'ADMD.
Le tout a été remis en Préfecture."

Mme Madeleine Condamin, déléguée pour
Cité des Associations,
Boite aux Lettres 23 "ADMD"
93 La Canebière
13001 Marseille
Courriel : admd13@admd.net
Rédigé le Mardi 16 Décembre 2014 à 11:58 | Commentaires (0)

Rassemblement devant la sous-préfecture de Montluçon, vendredi 12 décembre à 11h, pour dire notre refus à une loi Leonetti de gauche.


Rassemblement de militants de l'ADMD de l'Allier pour exprimer leur mécontentement aux annonces de Jean Leonetti
M. Jacques Missonnier, délégué de l'ADMD pour l'Allier
135, avenue du 8 mai 1945
03100 Montluçon
Tél : 04 70 05 32 40
Courriel : admd03@admd.net
Rédigé le Mardi 16 Décembre 2014 à 11:58 | Commentaires (0)

Mobilisation devant la préfecture de la Haute-Saône (70 - Vesoul) le 12 décembre à 14h30.


Rassemblement de militants de l'ADMD de la Haute-Saône pour exprimer notre refus aux propositions sur la fin de vie
Rédigé le Mardi 16 Décembre 2014 à 11:58 | Commentaires (0)
1 2 3 4 5 » ... 164


ADMD-Ecoute : 01 48 00 04 92
Lundi au vendredi de 10h à 19h - samedi de 10h à 12h







Cliquer sur l'image pour consulter nos dessins militants.



Rapports d'activité - Exercice 2013



RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile