Le Blog de l'ADMD - Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité

Bienvenue sur le blog de l'ADMD.
L'ADMD compte 57160 adhérents au 30 septembre 2014.
L'ADMD est membre de la RtD-E (Europe) et de la WFRtDS (Monde).


Recherche














COMITÉ D'HONNEUR DE L'ADMD

L’Admd78 a été présente, grâce à ses correspondants locaux Nicole Joly et Michel Perruchet, sur le forum classique de rentrée des associations de Mantes-la-Ville et celui, moins classique et plus "citoyens responsables" de la Biocoop d’Epône (producteurs bio locaux, bien-être et santé, protection de la nature,économie solidaire).


L'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité présente au forum des Associations de Mantes-la-Ville
Deux manifestations évidemment très différentes, mais dans les deux cas nous avons établi de nombreux contacts, distribué (à bon escient!) beaucoup de documentation. Nous avons constaté la progression de la connaissance de l’ADMD et de l’accord avec nos demandes concernant la fin de vie.
Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 15:17 | Commentaires (0)

Forte de plus de 57000 adhérents, l'ADMD agit auprès des pouvoirs publics pour que la législation française évolue vers une meilleure prise en charge de la fin de vie.


Fin de vie : les militants se retrouvent - La Dépêche du Midi
LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR LE SITE DE LA DÉPÊCHE DU MIDI EN CLIQUANT ICI

Extrait : «Le choix de la fin de vie est un droit individuel. Il n'appartient ni à la famille, ni aux médecins, ni à l'église… Nous sommes aujourd'hui dans l'attente d'un texte clair et centré sur la volonté des citoyens. Une commission parlementaire travaille actuellement sur un texte de projet de loi visant à autoriser le recours à l'euthanasie active pour les personnes en fin de vie et qui en feraient la demande ; il devrait être prêt en janvier 2015…», explique Paule Villette déléguée départementale de l'ADMD Haute-Garonne.

Les membres de l'ADMD 31 (Association Nationale pour le Droit de Mourir dans la Dignité) organisent régulièrement des rencontres conviviales afin d'évoquer ce sujet de société grave touchant à l'intime.

Dernièrement, c'est au Ramier en bord de Garonne qu'ils se sont retrouvés autour d'un pique-nique. «Dans toute la France, c'est une centaine de pique-niques de mobilisation qui ont ainsi ouvert une rentrée militante. L'ADMD 31, qui compte 1 400 adhérents, siège à Toulouse avec une antenne à Saint-Gaudens. Notre volonté est de décentraliser nos rencontres, de nous rassembler en zone rurale, comme aujourd'hui à Cazères, où la population est aussi très concernée par nos actions.
Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 15:06 | Commentaires (0)
Projection-débat du film "Liberté Chérie" à Pompignac
La responsable du secteur des « Coteaux Rive Droite » Elisabeth Bachelier a organisé une soirée cinéma/débat autour du film « liberté chérie ». Après la projection du film et les nombreuses questions et témoignages des spectateurs , ce fut à nouveau l’occasion pour Claudine Crang, la déléguée départementale, de rappeler les revendications de notre association concernant la fin de vie, puis Pierre Gouillard expliqua à ce nouvel auditoire ce que sont les directives anticipées et la désignation des personnes de confiance.
L’heure étant très avancée, le débat s’est terminé dans le hall du cinéma par des discussions en petits groupes, permettant de mieux faire comprendre nos demandes vis-à-vis des pouvoirs publics.

Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 14:27 | Commentaires (0)

Conférence. Plus de cent personnes étaient présentes, salle Robert-Lebourg, à l'occasion de la conférence sur la fin de vie.


La fin de vie : un débat qui rassemble - La Montagne
LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR LE SITE DE LA MONTAGNE EN CLIQUANT ICI

Extrait : Elle était co-organisée par l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) par les voix de Jean-Luc Roméro, président national et Jacques Missonier, délégué départemental et le député Bernard Lesterlin et son suppléant Nicolas Brien. Tous réclament une loi sur la fin de vie qui garantirait un accès universel aux soins palliatifs et la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie, qui correspondent à l'engagement n° 21 du président Hollande. La fin de vie est un thème permanent et qui concerne tout le monde. Pour le député Lesterlin, ce débat qui relève de la démocratie participative est très utile pour les législateurs. En effet, il s'agit là d'une question qui devra être débattue prochainement par les parlementaires, un rapport devra être remis avant le 1 er décembre.
Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 14:23 | Commentaires (0)
 Discours de Muguette Dini à la 34ème assemblée générale de l’ADMD Strasbourg – 13 septembre 2014
Quelques mots de présentation.

Je suis Sénatrice du Rhône et membre de l’ADMD depuis une petite dizaine d’années.

Je suis membre du groupe centriste au Sénat et auteure d’une proposition de loi sur l’aide médicalisée à mourir.

J’ai été pendant 2 ans présidente de la commission des affaires sociales et j’ai profité du petit pouvoir provisoire que m’a apporté cette position pour faire examiner par le Sénat une proposition de loi émanant de plusieurs groupes.

Un peu d’instruction civique

Le Parlement est composé de deux chambres :
- l’Assemblée nationale
- le Sénat.

Elles ont le même rôle :
- voter les lois
- contrôler l’action du gouvernement, ce qui est plus difficile faute de temps et de moyens humains.

Quel est le cheminement d’une loi ?

Chaque loi passe en principe (sauf si le gouvernement décide l’urgence) deux fois dans chaque chambre.
Au cours de ces quatre passages devant les députés et les
Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 14:15 | Commentaires (0)

Contrairement à la Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, il n’existe pas, au pays des droits de l’Homme, une loi permettant l’euthanasie active et le suicide assisté pour ceux qui le demandent.


Contrairement à la Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, il n’existe pas, au pays des droits de l’Homme, une loi permettant l’euthanasie active et le suicide assisté pour ceux qui le demandent.
A l’exemple de 159 de nos compatriotes qui ont été contraints de partir en Suisse entre 1998 et 2013 pour bénéficier du suicide assisté, Nicole Boucheton, 64 ans, en phase terminale d’un cancer, refusa une courte prolongation de sa vie au prix d’une chirurgie mutilante qu’elle jugeait dégradante et inacceptable, et s’exila en Suisse, au mois d’août dernier, pour y mourir lucide et digne. Cette humaniste libre-penseuse était une militante infatigable, engagée dans le combat que mène depuis plus de trente ans l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (A.D.M.D.) dont elle était la vice-présidente.
Le 19 novembre 1979, le journal Le Monde faisait paraître un article de l’écrivain Michel Lee Landa « Un droit » qui lui valut un courrier abondant et enthousiaste. Dans cette tribune de plusieurs colonnes, il écrivait entre autres : « A qui veut bien réfléchir, la liberté – et donc le droit – de mourir dignement, à son heure, selon son style, apparaîtra évident et en parfait accord avec notre sensibilité moderne. Un jour, une telle liberté sera reconnue comme une exigence morale imprescriptible et aussi impérieuse que la liberté de parler et de s’informer ». Il n’a pas attendu qu’on la lui donne cette liberté. Il l’a prise ! Atteint d’un cancer incurable, il se suicida à son domicile en août 1981, en parfait accord avec ce qu’il revendiquait. Avant de partir, il créera l’A.D.M.D. et en deviendra le premier président. Aujourd’hui, elle compte plus de 57.000 membres mais nous devrions être des millions puisque selon des sondages récents et de sources différentes, 92 % des interrogés se disent favorables à une loi autorisant l’euthanasie volontaire !
Depuis sa création l’A.D.M.D., à travers ses délégués, ses militants, ses adhérents, de milieux sociaux divers, anonymes ou célèbres, et le soutien de nombreuses personnalités, multiplie les conférences, les débats, les réunions, les actions et les interventions auprès des médias et des pouvoirs publics.
Ce combat aboutit, en mars 2002, au vote de la loi Kouchner qui préconise la lutte contre la douleur et le refus de l’acharnement thérapeutique.
Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 12:27 | Commentaires (0)

Après Frank Van Den Bleeken, un autre détenu a récemment demandé l'euthanasie en Belgique.


Euthanasie: "On est en train de détourner la loi de son objectif" - RTBF
LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR LE SITE DE LA RTBF EN CLIQUANT ICI

Extrait : Après 29 ans de prison, le prisonnier le plus turbulent du royaume, Farid Bamouhammad, a demandé le droit de mourir. Pour Jacqueline Herremans, présidente de l'Association pour le Droit de Mourir dignement (ADMD), "on est en train de détourner la loi de son objectif principal": celui de donner le droit à des malades incurables de mettre fin à leurs souffrances.
Les seuls points que Frank Van Den Bleeken et Farid Bamouhammad ont en commun, c'est qu'ils sont tous deux prisonniers, et qu'ils réclament l'euthanasie. Le premier a commis des délits sexuels dont l'un suivi d'un meurtre. Le second est incarcéré pour meurtres et tentatives d'enlèvement.

Frank Van Den Bleeken s'estime trop dangereux pour la société et dit souffrir d'insupportables souffrances psychologiques. Or, le traitement qu'il réclame pour parvenir à réfréner ses pulsions lui est refusé depuis quatre ans parce qu'il est dispensé aux Pays-Bas. Le ministère de la Justice a par contre accepté qu'il soit transféré vers un hôpital où il pourra être euthanasié. Farid Bamouhammad, lui, n'a aucune chance d'accéder à sa requête.
Rédigé le Mardi 30 Septembre 2014 à 08:00 | Commentaires (0)

Nous étions présents, samedi 27 sept, sur le forum des associations de Saint-Germain en Laye pour la quatrième année consécutive.


Formidable mobilisation de la délégation de l'ADMD des Yvelines aux forums des Associations
Un temps estival, donc beaucoup de monde..!
Mais surtout beaucoup de visiteurs sur notre stand pour des questions concrètes autour de Vincent Lambert, ou du bébé de Poitiers...
Beaucoup d'explications à donner, beaucoup d'information à faire... et beaucoup d'avis positifs sur notre action et de nombreux encouragements !

Mme Claude Van de Velde, déléguée pour les Yvelines
Maison des Associations - ADMD
3, rue de la République
78100 Saint-Germain-en-Laye
Tél : 06 26 14 66 16
Courriel : admd78@admd.net
Rédigé le Lundi 29 Septembre 2014 à 11:17 | Commentaires (0)

Rachel Lambert, l’épouse de Vincent Lambert, auteur de Vincent, parce que je l’aime, je veux le laisser partir évoque son histoire au micro de Thomas Sotto.


Rédigé le Lundi 29 Septembre 2014 à 09:10 | Commentaires (0)
"Vincent, parce que je l'aime, je veux le laisser partir." Rachel Lambert
Parce que je l'aime, je veux le laisser partir. Aujourd'hui, Vincent est prisonnier. Prisonnier de son corps, d'abord. Tétraplégique en état végétatif, mon mari vit aujourd'hui alité, les membres raides et immobiles. Vincent ne peut pas s'exprimer, alors tout le monde parle pour lui.
Sur son lit d'hôpital, Vincent est pris en otage entre des injonctions contradictoires. Les médecins ont estimé qu'il est temps d'interrompre son traitement, ses parents ont saisi la justice pour contrer cet avis.
Moi, je souhaite que cesse enfin ce maintien en vie artificiel. Je suis et je reste celle qu'il a choisie, c'est pourquoi aujourd'hui je prends la parole. En acceptant de le laisser partir, je lui sauve la vie.

Épouse de Vincent, victime d'un accident de la route et en état végétatif depuis plusieurs années, Rachel Lambert livre un témoignage bouleversant qui s'inscrit au cœur du débat national.

Édition : Fayard
Témoignages/Doc/Actu
Parution : 24/09/2014
260pages
Prix public TTC : 17.00 €
Rédigé le Lundi 29 Septembre 2014 à 08:00 | Commentaires (0)


Cliquez sur l'image pour lire la lettre ou sur la pièce jointe en PDF.


Comité de soutien à Monsieur Jean Mercier

affaire_jean_mercier.pdf AFFAIRE JEAN MERCIER.pdf  (52.25 Ko)

Rédigé le Lundi 29 Septembre 2014 à 03:17 | Commentaires (0)

La réunion a rassemblé plus de 150 militants, attentifs aux explications de Yves de Locht sur la procédure de la pratique de l'euthanasie en Belgique. Les militants réclament le respect de la promesse 21 du candidat Hollande, une loi leonetti de gauche ne serait pas acceptable !


La délégation de l'ADMD de l'Ariège a tenu une réunion en présence de Yves de Locht, médecin Belge
Rédigé le Vendredi 26 Septembre 2014 à 10:37 | Commentaires (0)
En m’inspirant d’une histoire personnelle et du film Amour d’Haneke, je m’interroge sur la question de « survie » d’un couple face à la dégradation d’une des personnes. Ce couple, à cause de la maladie, s’enferme dans leur monde. C’est pourquoi le film se place dans un huis clos. Cette souffrance les maintient dans un état de survie, entre la vie et la mort. Leurs apparences ressemblent à des fantômes errants dans leur monde. Par ce film, je cherche à faire ressentir la vie, la tension, le malaise vécu par la personne s’occupant du malade.
Rédigé le Mercredi 24 Septembre 2014 à 14:14 | Commentaires (0)

Les bénévoles du groupe de Saint-Malo ont participé au Forum des Associations de 10h à 18h.


La délégation de l'ADMD de l'Ille-et-Vilaine a participé au forum des associations de St Malo
Nous avons renseigné une centaine de personnes, surtout des femmes, parfois déjà bien informées, certaines ayant participé ou " entendu parler" de nos réunions-débat et des permanences mensuelles.
Nous avons constaté un intérêt de plus en plus grand pour préparer sa fin de vie à la lumière des évènements récents relatés par la presse, mais aussi à partir d'expériences personnelles traumatisantes.
Cela a été aussi l'occasion d'insister sur l'importance de rédiger ses directives anticipées et d'adhérer à l'ADMD pour faire aboutir notre combat".
Nous avons pu constater les retombées de notre travail: les marchés, les réunions etc... nous commençons à être connus...
Rédigé le Mercredi 24 Septembre 2014 à 09:07 | Commentaires (0)

Trois questions à Annie Kerhervé, la déléguée pour le Finistère.


Noëlle Châtelet parle du « droit de mourir » - Ouest France
LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR LE SITE DE OUEST FRANCE EN CLIQUANT ICI

Extrait : Trois questions à...

Annie Kerhervé,

délégué de l'association pour le droit de mourir dans la dignité du Finistère.

Quel est le but de cette conférence ?

Chaque année, nous organisons une conférence pour sensibiliser l'opinion publique sur le droit de mourir. Pour nous, le choix des conditions de fin de vie ne doit appartenir qu'au patient. En invitant une personne connue, les échanges avec le public sont plus faciles. Cette année, l'écrivain et l'universitaire Noëlle Châtelet, soeur de Lionel Jospin, nous fait l'honneur et l'amitié de venir parler de ce sujet sensible.

C'est une femme engagée, n'est-ce pas ?

Oui, absolument. Dans son roman « La dernière leçon », Noëlle Châtelet évoque la fin de vie très personnelle de sa mère, Mireille Jospin. En quelque sorte, sa mère l'a aidée à apprivoiser la mort. Depuis elle est devenue une militante pour la mort choisie. D'ailleurs, elle fait partie du comité d'honneur de notre association, au sein de laquelle elle est très active.

Il sera intéressant pour les Finistériens d'entendre son point de vue et son témoignage sur cette situation difficile qu'elle a vécu. À la suite de sa conférence intitulée « Mourir, un acte de vie », Noëlle Châtelet discutera avec les personnes présentes.

Le législateur veut faire évoluer les lois. Mais qu'en pensent les Français ?

Les législateurs ne sont pas prêts à changer la loi qui n'est pas du tout permissive. Depuis 20 ans maintenant, l'ensemble des sondages montrent qu'au moins 80 % des Français sont favorables à une loi sur l'euthanasie. Par exemple, selon l'Ifop en octobre dernier, 92 % des Français sont pour. Même les médecins, qui sont parfois plus réticents, seraient 62 % à souhaiter une euthanasie dite « active ».

Mme Annie Kerhervé, déléguée pour le Finistère
22, le Petit-Lez
29800 La Roche-Maurice
Tél : 02 98 20 44 20
Courriel : admd29@admd.net
Rédigé le Mercredi 24 Septembre 2014 à 08:00 | Commentaires (0)
1 2 3 4 5 » ... 149

ADMD-Ecoute : 01 48 00 04 92
Lundi au vendredi de 10h à 19h - samedi de 10h à 12h
Permanence juridique de 17h à 19h







Cliquer sur l'image pour consulter nos dessins militants.



Rapports d'activité - Exercice 2013